Articles

Avant-propos : Conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 sur les productions animales

Chapeau

La pandémie de la Covid-19 a affecté tous les secteurs de l’économie, l’agriculture et l’élevage ne faisant pas exception, avec l’enjeu d’assurer le continuum dans la production, la livraison et l’accès aux denrées alimentaires. Ce dossier de la revue INRAE Productions Animales propose un premier bilan des conséquences de la pandémie sur l’économie des productions animales depuis les circuits courts jusqu’aux échanges internationaux.

Avant-Propos

Cela fait deux ans que notre quotidien est rythmé et affecté par la pandémie de la Covid-19. Dans notre histoire récente, cette crise sanitaire est inédite par son ampleur et par le fait que des mesures drastiques de confinement, de restrictions d’accès et de circulation ont été prises par les gouvernements des différents pays. Cette pandémie, qui n’est pas encore achevée en ce début 2022, a d’importantes conséquences dans tous les domaines, qu’ils soient sanitaires, économiques, financiers, sociaux, environnementaux, politiques, scolaires, judiciaires, culturels, etc.

Le premier confinement a fortement déstabilisé les marchés, les échanges, les modes de consommation et les lieux de restauration. Concernant l’alimentation des populations, les pouvoirs publics, les acteurs économiques et le monde associatif ont mis en œuvre différentes mesures permettant d’assurer le continuum dans la production, la livraison et l’accès aux denrées alimentaires. Les différents maillons de chaque filière ont dû s’adapter et innover pour répondre aux nouveaux besoins exprimés. Dans ce contexte, le comité éditorial de la revue a jugé intéressant d’établir un premier bilan des conséquences de cette crise sur les productions animales. Certes cette crise n’est pas encore terminée, mais il est d’ores et déjà possible de s’appuyer sur les données économiques, les notes de conjoncture et les différentes enquêtes socio-économiques qui ont été réalisées et publiées pour tirer quelques premiers enseignements de cette pandémie.

Les articles présentés dans ce dossier sont le fruit du travail d’un réseau de scientifiques et d’experts issus de différents instituts et organismes de recherche et de recherche-développement en élevage. Ces auteurs se sont alliés pour produire un bilan économique au niveau national et international sur l’ensemble des productions animales et pour aborder des domaines plus spécifiques comme les systèmes de production sous signes officiels de qualité (AOP, IGP) et les modes de commercialisation en circuits courts.

La première partie de ce dossier publiée dans ce numéro porte sur les signes officiels de qualité et les circuits courts qui ont suscité un engouement particulier chez les consommateurs au début de la crise. L’objectif du premier article est de tirer des enseignements de l’analyse de la crise de la Covid-19 sur les filières fromagères AOP et IGP françaises. Il détaille les activités et acteurs affectés, les adaptations mises en œuvre, les leviers actionnés aux niveaux individuel et collectif, les innovations développées et les réorientations envisagées par les opérateurs.

Le deuxième article est la synthèse de trois enquêtes menées en 2020 dans le cadre du Réseau Mixte Technologique « Alimentation Locale ». Les enseignements de cette analyse concernent l’évolution de la demande pour les produits locaux en circuits courts et les stratégies d’adaptation mises en œuvre par les producteurs en lien avec les consommateurs et les collectivités territoriales. Des pistes d’action pour les acteurs publics et privés et les citoyens-consommateurs sont également proposées.

La seconde partie de ce dossier qui sera publiée dans un prochain numéro de la revue aborde les questions macroéconomiques. Le premier article exposera les effets de la pandémie de la Covid-19 sur la sécurité alimentaire mondiale et les échanges mondiaux de produits agroalimentaires. Ces effets seront ensuite, plus particulièrement détaillés dans trois grandes zones, la Chine, les États-Unis et l’Union Européenne pour plusieurs filières animales (lait, viande bovine, viande porcine et viande de volailles).

Le deuxième article abordera l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur l’agriculture française et plus particulièrement la consommation alimentaire, la production agricole, les prix, l’adaptation des acteurs, et le commerce extérieur agroalimentaire. Les effets seront ensuite détaillés pour plusieurs filières dont le secteur laitier, le secteur bovin-viande, le secteur avicole (œuf et viande), le secteur porcin et le secteur équin.

Ces travaux ne font évidemment pas le tour complet des questions, nombreuses et complexes, soulevées par la crise sanitaire encore à l’œuvre. Ils seront sûrement complétés, plus tard, par d’autres contributions.

Résumé

La pandémie de la Covid-19 a affecté tous les secteurs de l’économie, l’agriculture et l’élevage ne faisant pas exception, avec l’enjeu d’assurer le continuum dans la production, la livraison et l’accès aux denrées alimentaires. Ce dossier de la revue INRAE Productions Animales propose un premier bilan des conséquences de la pandémie sur l’économie des productions animales depuis les circuits courts jusqu’aux échanges internationaux.

Auteurs


Élisabeth BAÉZA-CAMPONE

elisabeth.baeza-campone@inrae.fr

Affiliation : BOA, INRAE, Université de Tours, 37380, Nouzilly, France

Pays : France


Vincent CHATELLIER

Affiliation : INRAE, UMR SMART, 44300, Nantes, France

Pays : France


Catherine HURTAUD

Affiliation : PEGASE, INRAE, Institut Agro, 35590, Saint-Gilles, France

Pays : France


Anne FARRUGGIA

Affiliation : DSLP, INRAE, 17450, Saint-Laurent De La Prée, France

Pays : France


René BAUMONT

Affiliation : Université Clermont Auvergne, INRAE, VetAgro Sup, UMR Herbivores, 63122, Saint-Genès-Champanelle, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 649

Téléchargements

PDF: 205

XML: 79