Articles

Etude comparée des gavages traditionnel et pneumatique chez l’oie et le canard

Résumé

Deux essais ont été mis en place à la Station expérimentale INRA des Palmipèdes à Foie Gras (Artiguères) afin de comparer les performances des oies et des canards soumis au gavage traditionnel au grain ou au gavage pneumatique utilisant du maïs broyé additionné d’eau. Cette dernière technique est très rapide mais semble donner des performances irrégulières et entraîne une moins bonne assimilation du maïs. Au cours de l’essai 1, l’efficacité du "gavage pneumatique" basé sur l’emploi de farine injectée sous forme de bouillie dans l’oesophage à l’aide d’une pompe pneumatique est comparée à celle du gavage traditionnel (maïs grain) réalisé selon deux modalités : gavage intensif et gavage conduit plus lentement pour correspondre sensiblement au niveau d’ingestion alimentaire permis par le gavage pneumatique. Ce schéma a été appliqué au canard mulard préparé au gavage (âge : 12 semaines) en constituant trois lots de 45 sujets chacun : lot CI (gavage traditionnel intensif), lot CD (gavage traditionnel "à la dose") et lot CPn (gavage pneumatique). Gavés pendant 13 jours ces 3 lots consomment respectivement, 10,3 ; 9,4 et 9,8 kg de maïs sec par canard, ce qui permet une augmentation de poids vif de 54 ; 50 et 44 % avec production de foies gras pesant en moyenne : 698 ; 551 et 461 g/canard. Les différences de performances entre lots, toutes significatives (P< 0,01), placent systématiquement le lot CPn bon dernier : la consommation est plus élevée que dans le lot CD et le maïs utilisé moins efficacement. Le schéma expérimental adopté pour l’oie prolonge le gavage pneumatique et par voie de conséquence le gavage traditionnel lent qui lui est associé. Les 3 lots comprennent chacun 30 oies âgées de 13 semaines. Les lot OI (gavage traditionnel intensif), OR (gavage traditionnel ralenti) et OPn (gavage pneumatique), gavés pendant 12 (OI) ou 18 jours (OR et OPn), consomment respectivement 11,3 ; 14,0 et 16,7 kg de maïs sec par oie, ce qui permet une augmentation de poids vif de 44 ; 50 et 55 % avec un poids moyen de foie gras de 708 ; 747 et 806 g/oie. La forte consommation imposée par gavage pneumatique a donc permis de bonnes performances, mais au prix d’une mortalité élevée (23 %) et d’une diminution du rendement alimentaire. L’essai 2 analyse l’influence des deux types de gavage sur l’utilisation digestive. Chez le canard, l’énergie métabolisable du maïs ingéré ad libitum, par gavage traditionnel ou par gavage pneumatique, est trouvée identique quel que soit le niveau d’ingestion (100 ou 300 % du niveau ad libitum) ; cependant la mesure de l’excrétion des matières sèches dans les fientes met en évidence une accélération du transit au cours des premières heures suivant un repas par gavage pneumatique. Chez l’oie, l’énergie métabolisable du maïs n’est pas trouvée différente après ingestion de maïs en grain (gavage traditionnel) ou de bouillie (gavage pneumatique) ; mais, quelle que soit la présentation, l’énergie métabolisable diminue significativement d’environ 5 % lorsque le niveau d’ingestion passe de 100 à 300 % ; la quantité totale de matières sèches excrétée dans les fientes est augmentée après un gavage pneumatique comparé au gavage traditionnel, mais cette augmentation apparaît tardivement après 24 heures et surtout 48 heures de jeûne. Les conséquences de ces observations sur les rendements alimentaires sont discutées.

Auteurs


G. GUY

guy@inra.fr

Affiliation : INRA Station expérimentale des Palmipèdes à Foie Gras, Artiguères 40280 Benquet

Pays : France


N. LAPIERRE

Affiliation : INRA Station expérimentale des Palmipèdes à Foie Gras, Artiguères 40280 Benquet

Pays : France


D. GOURICHON

Affiliation : INRA Station expérimentale des Palmipèdes à Foie Gras, Artiguères 40280 Benquet

Pays : France


J.C. BLUM

Affiliation : INRA Station de Recherches Avicoles, 37380 Nouzilly

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 40

Téléchargements

PDF: 88