Résumé

En 2008, l’Irlande a connu une crise économique et financière violente qui l’a contraint de mettre en place une stratégie de reconquête basée sur ses atouts et richesses naturelles. L’élevage bovin et ovin est alors devenu un secteur d’avenir, compte tenu notamment de sa vocation  exportatrice historique. Ainsi, 80 à 90% de la production de lait ou de viande est exporté sur un marché mondial très concurrentiel. Avec un territoire agricole composé à 92% de prairies, l’élevage de ruminants irlandais est basé sur la valorisation de l’herbe par le pâturage. Ce système lui permet d’obtenir des coûts de production modérés et fournit grâce à la prairie différents services environnementaux. Alors que l’abandon des quotas laitiers et la forte demande alimentaire mondiale stimule le développement de l’élevage irlandais, ce dernier devra s’appuyer sur une intensification contrôlée pour ne pas dégrader les atouts environnementaux et l’image positive associée à la prairie.


 

Auteurs


L. DELABY

Affiliation : 1 PEGASE, Agrocampus Ouest, INRA, 35590, Saint-Gilles, France
Pays : France

luc.delaby@inra.fr

V. CHATELLIER

Affiliation : 2 UMR 1302 SMART LERECO, Agrocampus Ouest, INRA, 44000, Nantes, France
Pays : France


B. DUMONT

Affiliation : 3 Université Clermont Auvergne, INRA, VetAgro Sup, UMR Herbivores, 63122, Saint-Genès-Champanelle, France
Pays : France


B. HORAN

Affiliation : 4 Teagasc, Animal & Grassland Research and Innovation Centre, Moorepark, Fermoy, Co Cork,
Pays : Irlande

Pièces jointes

Statistiques de l'article

Vues: 15

Téléchargements

PDF: 9