Articles

Relations sociales et comportement alimentaire au pâturage

Résumé

Chez les herbivores domestiques, l’organisation sociale interfère largement avec le comportement alimentaire au pâturage. Ce texte présente comment les relations sociales au sein du groupe influencent les stratégies individuelles pour le choix des aliments, l’exploitation des sites alimentaires et la distribution spatiale au pâturage. La vie en groupe offre au jeune individu des modèles sociaux, d’abord sa mère puis ses pairs, qui facilitent l’acquisition de préférences et d’évitements alimentaires plus efficacement que l’apprentissage individuel par essai-erreur. Le groupe facilite également la découverte de nouveaux sites alimentaires puisque l’animal bénéficie de ceux trouvés par ses congénères. En revanche, les animaux qui s’alimentent en groupe doivent faire face à une plus forte compétition du fait de la diminution plus rapide de la ressource. Les conséquences de cette compétition varient selon le rang hiérarchique de l’individu, les animaux subordonnés étant les plus pénalisés. La vie en groupe induirait également pour l’individu un coût au moment de l’abandon du site alimentaire.

Auteurs


B. DUMONT

dumont@inra.fr

Affiliation : INRA Unité de Recherches sur les Herbivores, Theix 63122 St-Genès-Champanelle

Pays : France


A. BOISSY

Affiliation : INRA Unité de Recherches sur les Herbivores, Theix 63122 St-Genès-Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 102

Téléchargements

PDF: 229