Articles

Alimentation des vaches laitières : comparaison des recommandations d’apports en minéraux

Résumé

Il existe un bon accord international pour les recommandations d’apport en magnésium, sodium, potassium, soufre et oligo-éléments chez la vache laitière ; il subsiste néanmoins quelques différences en ce qui concerne le phosphore et le calcium. L’essentiel de ces divergences concerne le besoin d’entretien en P et l’absorption réelle de Ca. Le faible besoin d’entretien des normes américaines (NRC 1988) correspond à des régimes pauvres en fourrages pour lesquels le recyclage salivaire de P est faible. L’absorption réelle de Ca se situe entre 35 et 38 % pour l’ensemble des systèmes, à l’exception du SCA australien (60 %) ; cette valeur résulte probablement de l’adaptation parfaite d’un organisme animal soumis à un apport calcique très insuffisant, par conséquent peu compatible avec les conditions pratiques. Les valeurs retenues pour la croissance, la gestation et la lactation sont par ailleurs très proches dans les différents systèmes. Le système français (INRA 78 et INRA 88) représente en fait de véritables recommandations pratiques d’apport visant à la satisfaction des besoins phosphocalciques de tous les animaux, incluant par conséquent une marge de sécurité et prenant en compte le cycle mobilisation-restauration des réserves minérales osseuses chez la femelle laitière. Ces recommandations sont nécessairement supérieures à celles correspondant au strict besoin minimum.
 

Auteurs


F. MESCHY

meschy@inra.fr

Affiliation : INRA Laboratoire de Nutrition et Sécurité Alimentaire, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

Pays : France


L. GUÉGUEN

Affiliation : INRA Laboratoire de Nutrition et Sécurité Alimentaire, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 530

Téléchargements

PDF: 240

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>