Articles

Influence d’une supplémentation de la ration en lipides sur la qualité du lait chez la vache

Résumé

L’enrichissement en matières grasses des rations est couramment pratiqué pour les vaches laitières fortes productrices. L’une des conséquences les plus fréquentes est la diminution de la teneur en protéines, et plus particulièrement en caséines du lait. Les causes en sont encore mal connues. Une partie de cet effet est liée à la dilution des protéines dans un volume accru de lait, car la sécrétion totale de protéines n’est que peu affectée. La diminution du taux protéique est beaucoup plus modérée au début de la lactation, où l’effet positif sur la production laitière est moins net, qu’après le pic de production. L’incorporation de matières grasses dans les rations a un effet très variable sur le taux butyreux, qui dépend du bilan entre l’augmentation des acides gras longs d’origine alimentaire et la réduction de la synthèse mammaire des acides gras à chaîne courte ou moyenne. La teneur en acides gras polyinsaturés dans le lait n’est presque jamais fortement modifiée, en raison de l’hydrogénation des lipides alimentaires dans le rumen. Seule la technique d’encapsulation des lipides dans une coque de protéines tannées protège les lipides alimentaires de l’hydrogénation ruminale. Certains types de suppléments lipidiques entraînent une détérioration de la valeur organoleptique des produits laitiers, en particulier par oxydation et rancissement.

Auteurs


M. DOREAU

doreau@inra.fr

Affiliation : INRA Laboratoire Sous-Nutrition des Ruminants, Theix - 63122 Saint-Genès-Champanelle

Pays : France


Y. CHILLIARD

Affiliation : INRA Laboratoire Sous-Nutrition des Ruminants, Theix - 63122 Saint-Genès-Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 315

Téléchargements

PDF: 58

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 3 4 > >>