Articles

Intérêts et limites de l’utilisation de la technique des sachets pour l’étude de la digestion ruminale

Résumé

La technique in sacco a été largement utilisée pour estimer la dégradation ruminale des matières azotées alimentaires. Plusieurs comparaisons entre mesures "in sacco" et mesures "in vivo" ont conduit à des équations de prévision similaires, validant cette technique dans le cadre de cette utilisation. Cette technique peut cependant être à l’origine de biais dans le classement des aliments en terme de quantité de matières azotées dégradée "in sacco" biais liés au conditionnement des échantillons, à la contamination microbienne des résidus de sachets, à l’impossibilité de prendre en compte la fraction azotée soluble et non dégradée. L’importance relative de ces biais est discutée dans cet article.


L’utilisation de la technique des sachets a été étendue à d’autres domaines d’application, tels que la prévision de la digestion ruminale des glucides, de la valeur d’encombrement des fourrages, ou encore des interactions digestives ruminales. La validation de ces différentes utilisations souffre encore toutefois du faible nombre de comparaisons entre mesures "in vivo"et mesures "in sacco". L’influence du mode de présentation des échantillons dans les sachets, qui conditionne l’accessibilité des constituants alimentaires, amidon ou parois végétales, aux enzymes microbiennes, constitue la principale source de biais dans l’estimation de la digestion ruminale de ces constituants

Auteurs


B. MICHALET-DOREAU

brigitte.doreau@inra.fr

Affiliation : INRA Unité de Recherches sur les Herbivores, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

Pays : France


P. NOZIÈRE

Affiliation : INRA Unité de Recherches sur les Herbivores, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 305

Téléchargements

PDF: 236

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>