Articles

Aliments concentrés pour ruminants : dégradabilité in situ de l’azote dans le rumen

Résumé

La dégradabilité in situ de l’azote dans le rumen a été mesurée sur 125 échantillons correspondant à 34 matières premières différentes. Pour une céréale donnée, les variations de dégradabilité du grain sont faibles, mais la dégradabilité des sousproduits (son de blé et farine basse de riz) est beaucoup plus variable et dépend du process technologique. La chaleur entraîne toujours une diminution significative de la dégradabilité quelle que soit la matière première ou le process technologique considérés : extrusion des graines protéagineuses et oléoprotéagineuses, augmentation de la température de cuisson de la graine de colza, augmentation de la température de déshydratation de la luzerne, mais l’importance de la diminution varie avec la nature de l’aliment et les modalités du traitement. La précision de la mesure de dégradabilité in situ est en moyenne de 2,9 points, mais elle varie dans des proportions importantes avec la matière première, de 1 point pour le pois à 5 points pour l’orge.
 

Auteurs


B. MICHALET-DOREAU

michalet-doreau@inra.fr

Affiliation : INRA Station de Recherches sur la Nutrition des Herbivores, Unité de la Valeur Alimentaire, Theix- 63122 St-Genès-Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 227

Téléchargements

PDF: 257

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice