Articles

Recommandations alimentaires pour les vaches de réforme à l’engrais. Développement d’un modèle d’estimation de la composition du gain de poids et des besoins associés

Résumé

Les vaches de réforme représentent une part importante de la consommation de viande bovine en France, et une part non négligeable des revenus des éleveurs de bovins laitiers (10 %) et allaitants (près de 30 %). Les observations en exploitation font état d’une grande variabilité phénotypique des vaches réformées en termes d’âge, de format, d’état sanitaire, d’état physiologique et d’état d’engraissement. Dans ce contexte, raisonner au mieux l’alimentation des vaches en engraissement est un véritable enjeu pour fournir à l’abattage des vaches bien conformées et d’état d’engraissement satisfaisant.


Les recommandations alimentaires établies en 1988 utilisent le poids vif et le gain de poids vif pour estimer les besoins énergétiques en engraissement. Elles ne permettent pas de prendre en compte l’âge, le format et la note d’état. Dans le cadre de la réactualisation des recommandations alimentaires pour les bovins en croissance et à l’engrais, nous avons développé un nouveau modèle prédictif, appelé VDR, pour estimer les besoins des vaches en engraissement. Cet article recense d’abord brièvement les facteurs influençant les variations de gain de poids et de composition du gain chez les vaches en engraissement et expose les approches de modélisation existantes. Dans un deuxième temps, nous décrivons le principe et les équations du modèle VDR. Ce modèle repose sur une approche originale associant modèle de croissance pendant la carrière de la vache et modèle spécifique de la période d’engraissement. Le paramétrage a été réalisé pour les vaches de races Charolaise, Limousine et Holstein. La validation du modèle entreprise pour des vaches Charolaises montre que VDR explique près de 80 % de la variabilité des besoins énergétiques des vaches. La comparaison entreprise avec les recommandations de 1988 permet de quantifier les améliorations apportées par VDR. Enfin, la construction d’un tableau synthétique simple d’utilisation pour estimer les besoins énergétiques est explicitée en dernière partie.

Auteurs


F. GARCIA

florence.garcia@inra.fr

Affiliation : INRA, UR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

Pays : France


J. AGABRIEL

Affiliation : INRA, UR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 100

Téléchargements

PDF: 173