Articles

Engraissement des vaches de réforme de race Limousine

Résumé

L’évolution de la reprise de poids et la composition corporelle de vaches de réforme limousines ont été étudiées en fonction de la durée d’engraissement, des apports alimentaires et de l’âge des animaux. Lorsqu’elles sont alimentées avec des régimes d’ingestibilité et de concentration énergétique élevées (ensilage de maïs et concentré), les vaches de réforme peuvent, malgré leur faible capacité d’ingestion (1,85 à 1,90 kg MS / 100 kg poids vif), être engraissées en 2 mois, 2 mois et demi, et réaliser un gain de poids journalier de l’ordre de 1200 g. Leur gain de carcasse est important, de l’ordre de 50 kg, et la quantité de muscle dans ce gain est voisine de 20 kg. Au-delà de cette durée d’engraissement, la reprise de poids devient beaucoup plus lente et le gain de carcasse est essentiellement constitué de dépôts adipeux. L’efficacité alimentaire diminue tout au long de la période d’engraissement, mais cette diminution devient plus rapide au-delà des 2 premiers mois. L’efficacité chute également de façon importante lorsque les apports alimentaires sont limités. Il ne paraît donc pas intéressant de restreindre l’alimentation des animaux au cours de leur période de finition. En effet, les restrictions alimentaires conduisent à des vitesses de reprise de poids très faibles, et il est alors nécessaire de prolonger de façon trop importante la période d’engraissement. Dans les conditions de notre étude, réalisée sur des vaches très âgées, un accroissement du niveau d’apports azotés n’a eu aucun effet sur la reprise de poids et la composition des carcasses. L’analyse des performances en fonction de l’âge des animaux au moment de leur réforme montre que la capacité de reprise de poids des vaches, et donc leur gain de carcasse, sont d’autant plus élevés qu’elles sont jeunes. Toutefois, les vaches de race Limousine sont capables de produire jusqu’à l’âge de 13 ans des carcasses de poids et de composition très satisfaisants. Seules les vaches très âgées, de 14 ans et plus, sont difficiles à engraisser.
 

Auteurs


C. MALTERRE

claude.malterre@inra.fr

Affiliation : INRA Station des Productions bovines et chevalines

Pays : France


J. ROBELIN

Affiliation : INRA Station des Productions bovines et chevalines

Pays : France


J. AGABRIEL

Affiliation : INRA Station des Productions bovines et chevalines

Pays : France


P. BORDES

Affiliation : INRA Station de Recherches sur la Viande, Theix 63122 Saint-Genès-Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 499

Téléchargements

PDF: 750

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 3 4 > >>