Articles

Lésions osseuses et articulaires des pattes des volailles : rôles de l’alimentation

Résumé

Les syndromes affectant le plus fréquemment les os et articulations des pattes des volailles sont la chondrodystrophie, le syndrome des pattes tordues, le rachitisme, la dyschondroplasie tibiale (D.T.) et l’ostéoporose (nécrose) des têtes fémorales. La D.T. peut résulter d’un excès de phosphore disponible par rapport au calcium (Ca/Pd < 2). Ce problème peut apparaître notamment en présence de blé dont le phosphore est plus disponible pour les volailles que celui de maïs. La fréquence de D.T. est aussi très sensible aux excès de chlore (et plus généralement d’anions) par rapport aux cations. La gravité des chondrodystrophies dues à des déficiences en zinc est aggravée par les excès d’acides gras poly-insaturés et réduite par des supplémentations en acides gras saturés. Utilisés à forte dose dans des aliments de démarrage, colza, lupin et sorgho induisent des déformations de pattes. Le "nanisme infectieux" s’accompagnant de rachitisme précoce puis de nécrose de la hanche semble devoir être relié au syndrome de "malabsorption" affectant principalement les vitamines (surtout liposolubles) et les minéraux. Les aflatoxicoses conduisent à des signes cliniques assez proches. Les lésions des pattes augmentent enfin avec la concentration de l’aliment. Une légère restriction alimentaire, spécialement autour de la 3e semaine, permettrait de limiter l’apparition de DT L’introduction de périodes journalières de jeûne est une autre voie d’action possible. Enfin, l’alimentation peut expliquer l’obtention d’une litière humide et croûteuse favorisant l’apparition de lésions dermiques.

Auteurs


B. SAUVEUR

sauveur@inra.fr

Affiliation : INRA Nouzilly, Station de recherches avicoles, 37380 Monnaie

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 746

Téléchargements

PDF: 236

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>