Références

Résumé

Les effets possibles d’une utilisation de la transplantation embryonnaire dans les schémas de sélection des bovins laitiers sont décrits. La perspective est étendue au cas de l’utilisation d’embryons sexés ou sexés et clonés bien que les techniques correspondantes soient encore en cours de développement. Ces effets sont décrits en termes de génétique des populations où plusieurs paramètres très différents contribuent à l’efficacité globale des programmes de sélection. Leur résultat net est que la transplantation embryonnaire permet d’augmenter les progrès génétiques annuels dans une proportion non négligeable (de l’ordre de 20 %), essentiellement parce qu’elle permet d’accélérer la reproduction dans une espèce handicapée à cet égard. Les perspectives offertes par le sexage et clonage apparaissent nettement plus positives que pour le sexage seul, puisque les progrès génétiques augmenteraient encore et parce que l’accès à des embryons femelles très bien connus d’après la performance de leurs clones deviendrait possible à l éleveur.

Auteurs


J.J. COLLEAU

Affiliation : INRA Station de Génétique quantitative et appliquée, 78352 Jouy-en-Josas Cedex
Pays : France

colleau@inra.fr

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 12

Téléchargements

PDF: 2