Articles

L’élevage des grands camélidés. Analyse des initiatives réalisées en France

Résumé

L’élevage des grands camélidés représente une activité d’élevage marginale, développée par quelques individus dans le cadre de la diversification. Ces animaux (dromadaires et chameaux) sont adaptés aux régions désertiques, au stress climatique, à la sécheresse et à la sous-nutrition. Ils présentent à ce titre tout un ensemble de mécanismes physiologiques témoignant de cette adaptation.


Leurs performances de reproduction sont faibles (taux de fécondité, viabilité des jeunes), mais leurs performances de production (croissance, production de viande, production laitière) non négligeables compte tenu des contraintes de leur milieu d’origine. Dans le contexte des pays tempérés comme la France, ils sont confrontés à des conditions climatiques et alimentaires fort différentes de leur aire d’origine.


Un suivi pendant une année de 65 chamelles appartenant à 9 éleveurs a permis de constater que les paramètres sanguins tels que l’albumine (36,4 ± 4,7g/l), globuline totale (32,7 ± 5,1 g/l), protéines totales (69,2 ± 6,1 g/l), urée (30,0 ± 14,8 mg/100 ml), glucose (111,0 ± 12,2 mg/100 ml), AGL (0,15 ± 0,15 mmole/l), GLDH (5,8 ± 10,8 UI/l), GGT (10,1 ± 5,8 UI/l), GOT (48,1 ± 14,3 UI/l), calcium (10,2 ± 6,5 mg/100 ml), magnésium (2,6 ± 0,3 mg/100 ml), cuivre (65,4 ± 20,2 μg/100 ml), zinc (34,6 ± 7,8 μg/100 ml) et céruloplasmine (41,4 ± 2,6 UO) présentent des valeurs comparables à celles observées en zones désertiques, mais avec des écart-types généralement plus importants du fait de la grande variété des systèmes alimentaires proposés.


La saison, la complémentation alimentaire (en particulier minérale) et le statut sanitaire ont un effet significatif sur le profil métabolique des chamelles. La saison hivernale et l’excès de complémentation azotée représentent des facteurs de risque à ne pas négliger en particulier pour la mortalité des jeunes qui dépasse 40 % dans notre échantillon d’étude.

Auteurs


B. FAYE

bernard.faye@inra.fr

Affiliation : INRA Laboratoire d’Ecopathologie, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

Pays : France


J.P. CHACORNAC

Affiliation : INRA Laboratoire d’Ecopathologie, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

Pays : France


M. RATOVONANAHARY

Affiliation : INRA Laboratoire d’Ecopathologie, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

Pays : France


J.P. JOUANY

Affiliation : INRA Station de Recherches sur la Nutrition des Herbivores, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 362

Téléchargements

PDF: 2100

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>