Articles

Les fermentations dans le rumen et leur optimisation

Résumé

Les microorganismes du rumen dégradent et fermentent les fourrages ingérés par les ruminants alors que les enzymes du tube digestif des animaux n’en sont pas capables. Ils transforment la matière organique des aliments en acides qui assurent l’essentiel des apports énergétiques aux ruminants. Les protéines des microorganismes synthétisées dans le rumen sont ensuite digérées dans l’intestin où elles apportent la majeure partie des acides aminés. Les gaz qui sont éructés représentent une perte énergétique de l’ordre de 10 % de l’énergie ingérée ; en outre, ils contribuent à aggraver la concentration des gaz à effet de serre autour de notre planète. On sait que la qualité de la production de lait ou de viande par les ruminants est largement influencée par la nature des produits terminaux de la fermentation dans le rumen mis à la disposition des animaux. Il est désormais possible, en agissant sur l’équilibre de la population microbienne dans le rumen, de contrôler le lieu de la digestion (rumen ou intestin) et (ou) d’orienter les fermentations dans le rumen vers la formation des produits terminaux désirés. Cet article présente les méthodes de manipulation de la digestion ruminale actuellement disponibles dans les laboratoires de recherches ; les aspects purement alimentaires qui interviennent dans le contrôle de l’activité microbienne dans le rumen ne sont pas traités ici.

Auteurs


J.P. JOUANY

jouany@inra.fr

Affiliation : INRA Station de Recherches sur la Nutrition des Herbivores, Theix 63122 St Genès Champanelle

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 541

Téléchargements

PDF: 257