Articles

Les rejets azotés issus de l’aviculture : importance et progrès envisageables

Résumé

Cet article propose des estimations des rejets azotés pour les différentes filières avicoles : poulets de chair, dindonneaux, pintades, canards de Barbarie, poules pondeuses. Ces estimations, ainsi que des analyses des études expérimentales sur l’emploi des acides aminés "industriels", permettent d’évaluer les conséquences d’une réduction des apports protéiques sur les rejets d’azote. Avec les acides aminés actuellement commercialisés on peut estimer une réduction des rejets de 10 à 20 %. Des progrès plus importants seraient réalisables si l’on disposait de valine, d’isoleucine et d’arginine à des prix raisonnables. L’incidence économique de l’usage de ces nouveaux acides aminés peut être estimée par nos calculs.

Auteurs


B. LECLERCQ

leclercq@inra.fr

Affiliation : INRA Station de Recherches Avicoles 37380 Nouzilly

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 42

Téléchargements

PDF: 86