Articles

Vingt ans de recherche-développement sur le travail en élevage : acquis et perspectives

Résumé

Les mutations du travail en élevage sont structurelles car les tailles des exploitations augmentent continuellement. Elles sont aussi sociologiques car les éleveurs souhaitent de meilleures conditions de vie au travail. Elles sont également liées aux innovations technologiques visant une plus grande efficience des pratiques. Les éleveurs intègrent l’ensemble de ces mutations en adaptant les conduites des troupeaux et des surfaces ainsi que les autres éléments de l’organisation du travail (la main-d’oeuvre, les équipements). Pour décrire et qualifier les formes d'organisation du travail en élevage, évaluer leur efficience et leur flexibilité, les zootechniciens des systèmes d’élevage ont proposé, avec des emprunts à l'économie, à l’ergonomie et à l'agronomie, des modèles qui considèrent que ni les travaux,ni les travailleurs, ni les périodes de l'année ne sont équivalents. Ils visent à mettre en relation les différentes facettes de l’agriculteur, à la fois manager technico-économique, organisateur du travail et travailleur sensible. Ces propositions reprises par les conseillers en France et à l'étranger contribuent à la constitution d'une communauté de recherche, formation et développement autour de ce thème stratégique pour l'avenir de l'élevage.

Auteurs


B. DEDIEU

dedieu@inra.fr

Affiliation : INRA, UMR1273 Métafort, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

Pays : France


G. SERVIERE

Affiliation : Institut de l’Elevage, Cité régionale de l'Agriculture, 9 allée Pierre de Fermat, F-63170 Aubière, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 413

Téléchargements

PDF: 250

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>