Articles

Avant-propos

Résumé

Le travail est une préoccupation majeure dans toutes les filières animales. Pour les éleveurs, bien entendu, qui souhaitent des systèmes à la fois viables et vivables où le travail est un facteur de productivité et d’accomplissement personnel dans des exploitations le plus souvent familiales. Mais aussi pour l’aval dont la compétitivité dépend de la sécurisation de son approvisionnement et donc du renouvellement des générations. Pour la recherche – formation – développement, les enjeux sont également multiples. Ils concernent l’installation des jeunes, ainsi que la façon d’accompagner les transformations des exploitations. Celles-ci portent sur l’agrandissement des structures, les recompositions de la main-d’œuvre, la maîtrise des techniques et des équipements et enfin les innovations.



La question du travail traverse les débats sur la durabilité de l’élevage, comme composante de ladimension sociale de l’agriculture et des territoires et comme condition du changement vers des systèmes plus respectueux de l’environnement, générant des revenus et insérés dans les filières. Le Réseau Mixte Technologique «Travail en élevage» labellisé par le Ministère de l’Agriculture en 2007, a pour objectif de favoriser le rapprochement entre les acteurs de la recherche, de la formation et du développement autour d’actions valorisant les synergies entre disciplines, et de constituer un pôle d’expertises pour les professionnels de l’élevage et les pouvoirs publics. Il regroupe 19 partenaires (Instituts Techniques - Chambres d'Agriculture - Recherche - Enseignement supérieur et technique - Organisations professionnelles et techniques) et est animé par l'Institut de l'Elevage, l'Inra et les Chambres d'Agriculture. Les Rencontres Nationales «Travail en élevage», organisées par le RMT en 2009, ont permis de mutualiser et capitaliser les acquis des projets, de partager les expériences de terrain, de favoriser les échanges directs entre chercheurs et praticiens. Dans sa conclusion, Patrick
Herpin, alors Directeur Scientifique Animal et Produits Animaux à l’Inra et Président du Conseil d’Orientation Scientifique de l’Institut de l’Elevage, a souhaité que les présentations soient valorisées dans la revue INRA Productions Animales. Ce numéro spécial, coordonné par N. Hostiou, B. Dedieu et R. Baumont comprend donc des articles de synthèse issus de ces présentations, complétés par d’autres contributions afin d’en élargir la portée et de jeter des ponts avec d’autres réseaux ou unités mixtes technologiques.


L'article introductif (Dedieu et Servière) rend compte de ce qui a fondé la dynamique de recherchedéveloppement sur le travail en élevage dont le RMT est la concrétisation : une contribution de zootechniciens des systèmes d’élevage, enrichie par le dialogue avec les sciences sociales.


Plusieurs articles synthétisent les productions les plus récentes de cette zootechnie : l’étude des temps de travaux dans les filières herbivores et granivores (Cournut et Chauvat), l’expression de la diversité des stratégies et des attentes des éleveurs porcins et avicoles (Martel et al), les voies de simplification des conduites d’élevage (Hostiou et Fagon). Agabriel et al détaillent les bases physiologiques ainsi que les conséquences zootechniques des pratiques simplifiées tandis que Boivin et al présentent les pratiques relationnelles entre éleveurs et animaux dans un contexte d’agrandissement des cheptels.


Les sociologues éclairent ensuite les débats sur les transformations de la famille au travail et la construction de l’identité de chacun. Dufour et Giraud explorent plus particulièrement la place et le rôle des femmes et la «déconjugalisation» du travail dans l'exploitation familiale d'aujourd'hui, puis Fiorelli et al mettent au jour la pluralité des raisons de travailler d’éleveurs ovins et porcins.


Enfin, avec un point de vue d’économistes, Charroin et al décrivent les enjeux de la productivité du travail dans les élevages d’herbivores et les concepts et démarches permettant de l’analyser et de l’améliorer. Le dernier article de Kling et al ouvre le débat des évolutions du métier de conseiller, à partir du foisonnement d’initiatives visant à développer un accompagnement sur le «travail» pour les éleveurs.


Cette publication marque une étape importante dans la valorisation des acquis sur le travail en élevage à partir de travaux réalisés en France. Elle complète un numéro thématique paru en 2010 de la revue Cahiers Agricultures (coordonné par S. Cournut, S. Madelrieux et C. Rawsky), centré sur l’analyse comparative des transformations des systèmes d’élevage et du travail, entre des situations françaises et celles de pays du Sud . Ce numéro de la revue INRA Productions Animales ouvre de nouveaux questionnements autour de l’emploi, de l’attractivité des métiers, de la santé des personnes. Il montre également la nécessité d'évaluer les conséquences des évolutions technologiques, génomiques, agroécologiques, couplées avec celles de la main-d'œuvre, sur le fonctionnement des systèmes d’élevage et le travail des éleveurs et des salariés.

Auteurs


N. Hostiou

Affiliation : chercheur dans le département Inra Sciences pour l’Action et le Développement

Pays : France


J. MERCERON

Affiliation : Directeur général de l’Institut de l’Elevage

Pays : France


J.M. DELAGE

Affiliation : Chambres d'Agriculture, Référent Travail en élevage

Pays : France


B. DEDIEU

Affiliation : Chef du département Inra Sciences pour l’Action et le Développement

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 300

Téléchargements

PDF: 122

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>