Références

Résumé

Le développement des élevages industriels de truite et de saumon a accru la nécessité d’étaler la production sur l’ensemble de l’année. Dans ce but la manipulation de la photopériode est nécessaire pour obtenir des pontes toute l’année chez ces espèces à reproduction annuelle. A titre d’exemple, l’exposition des géniteurs de truite arc-en-ciel à des jours longs pendant les 2 mois suivant la ponte, puis à des jours courts pendant 4 mois, induit une nouvelle ponte 6 mois après la précédente. Par ailleurs, il est possible de réduire l’incidence de la maturation sexuelle des femelles quand les poissons sont soumis à un éclairement continu dès le début de l’alimentation. Ce résultat permet de disposer d’une alternative à la triploïdisation pour produire les individus immatures dont le marché a besoin.

Auteurs


G. MAISSE

Affiliation : INRA Laboratoire de Physiologie des Poissons, 35042 Rennes Cedex
Pays : France

maisse@inra.fr

B. BRETON

Affiliation : INRA Laboratoire de Physiologie des Poissons, 35042 Rennes Cedex
Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 14

Téléchargements

PDF: 5