Articles

La lipogenèse chez le lapin. Importance pour le contrôle de la teneur en lipides de la viande

Résumé

La teneur en lipides d’un tissu est la résultante de plusieurs flux métaboliques (dépôt, synthèse, utilisation). Cet article présente les principales caractéristiques de la synthèse des lipides chez le lapin, dans le muscle comparativement aux tissus adipeux visibles et au foie. Le potentiel de synthèse de novo exprimé par le muscle augmente avec l’âge de l’animal, en parallèle à l’accumulation des triglycérides dans les adipocytes intramusculaires. L’activité des enzymes qui fournissent le NADPH nécessaire à la synthèse des acides gras est réduite si l’animal est soumis à une restriction alimentaire en fin d’engraissement, et ceci en parallèle avec une baisse de la teneur en lipides des muscles. A valeur énergétique égale, la nature des acides gras présents dans le régime alimentaire est sans incidence sur l’activité des enzymes de la lipogenèse, mais peut moduler la quantité et la nature des lipides intramusculaires. Des études ultérieures devront être conduites pour évaluer l’importance respective des différentes voies métaboliques dans la détermination de la teneur finale en lipides des muscles.

Auteurs


F. GONDRET

gondret@inra.fr

Affiliation : INRA, Station de Recherches Porcines, 35590 Saint Gilles

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 280

Téléchargements

PDF: 298

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice