Articles

Oligo-éléments, croissance et santé du poulet de chair

Résumé

Cet article analyse l’intérêt et le rôle des oligo-éléments comme facteurs favorisant la croissance pondérale ou osseuse et la défense immunitaire du poulet de chair. L’objectif est d’analyser les conséquences de leur supplémentation à des doses correspondant au besoin de croissance ou à des apports très supérieurs, une pratique actuellement remise en question par la législation afin de limiter le rejet des oligo-éléments dans l’environnement. Des excès de Zn, Fe ou Mn n’ont pas d’effet positif sur la croissance du poulet de chair. Une concentration élevée de Cu (100 à 250 mg/kg) dans l’aliment tend à améliorer légèrement la croissance, mais est à l’origine d’une accumulation de Cu néfaste pour l’environnement dans les zones de production intensive. Zn, Se, Cu et Fe sont des éléments essentiels pour le bon fonctionnement du système immunitaire chez l’oiseau. Les infections et la coccidiose affectent leur métabolisme ce qui peut nécessiter une correction par voie alimentaire. Les ultra-oligo-éléments (Al, Se, Bo, Cd, Cr, F, I, Si, V…) peuvent jouer un rôle important chez des poussins soumis à divers stress nutritionnels, ou se révéler toxiques lorsqu’ils sont utilisés en excès.

Auteurs


Y. NYS

yves.nys@inra.fr

Affiliation : INRA Station de Recherches Avicoles, 37380 Nouzilly

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 74

Téléchargements

PDF: 65