Articles

Alimentation, fertilité et bien-être des oiseaux reproducteurs domestiques : des liens complexes

Résumé

Chez les oiseaux, comme toutes autres espèces, la nutrition et plus particulièrement le métabolisme énergétique influence la fonction de reproduction. Les modèles d’oiseaux hyperphagiques ont permis de montrer l’effet négatif dans les deux sexes d’une suralimentation, alors qu’une restriction alimentaire pendant leur croissance augmente les taux de ponte et la durée de la période fertile. Cependant les mécanismes qui sous-tendent les relations entre la nutrition, le métabolisme énergétique et la fonction de reproduction sont mal connus. Ces changements du statut nutritionnel et métabolique peuvent être transmis à l’axe de la reproduction (hypothalamus, hypophyse et gonades) aussi bien par les modifications des concentrations hormonales en insuline, adipocytokines, etc., que par celles des substrats énergétiques eux mêmes : glucose, acides gras et acides aminés. Nous rappellerons brièvement ici les effets des différents composants présents dans l’alimentation et les conséquences sur la reproduction. Les propositions d’utiliser un rationnement qualitatif seront également abordées : existe-t-il des méthodes alternatives impliquant une restriction qualitative plutôt que quantitative.

Auteurs


S. BRIERE

Affiliation : GRELIER, 11 rue Saint Eloi, F-49290 Saint-Laurent de la Plaine, France

Pays : France


J.P. BRILLARD

Affiliation : FERTIL’AVI, 10 rue du 8 Mai, F-37360 Rouziers de Touraine, France

Pays : France


M. PANHELEUX

Affiliation : CNRS, Physiologie de la Reproduction et des Comportements, F-37380 Nouzilly, France

Pays : France


P. FROMENT

pfroment@inra.fr

Affiliation : INRA, UMR85 Physiologie de la Reproduction et des Comportements, F-37380 Nouzilly, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 618

Téléchargements

PDF: 643