Articles

Production d’agneaux à l’herbe

Résumé

La production à l’herbe concerne environ 60 % des agneaux en France ; elle est difficile à bien maîtriser, et les résultats techniques sont très variables entre exploitations. Nous avons présenté les facteurs qui permettent de réussir ce type d’agneau. Nous avons rappelé ceux qui conditionnent l’ingestion de l’animal au pâturage, puis ceux qui permettent d’optimiser la conduite du troupeau et la valorisation de l’herbe au cours des différentes phases de la production. Jusqu’à l’âge de 8-10 semaines, la quantité d’énergie ingérée par l’agneau provient surtout du lait qu’il consomme, et il ne peut compenser que très partiellement un faible apport de lait. L’agneau doit être sevré d’autant plus jeune que sa croissance est faible sous la mère ; l’âge minimum à respecter est de 6 semaines si l’agneau est engraissé en bergerie et de 8 semaines s’il est engraissé à l’herbe, à condition qu’il pèse alors le triple de son poids à la naissance. Le choix du mode de finition après sevrage dépend de la quantité et de la qualité d’herbe disponible à cette époque, et aussi du type d’agneau. L’apport de concentré au pâturage est surtout efficace pour de faibles disponibilités en herbe, et doit d’abord être réservé aux agneaux qui reçoivent peu de lait. La maîtrise du parasitisme est un élément clé de la réussite de cette production.
 

Auteurs


S. PRACHE

prache@inra.fr

Affiliation : INRA Theix, Laboratoire de la Production Ovine, 63122 Ceyrat

Pays : France


M. THERIEZ

Affiliation : INRA Theix, Laboratoire de la Production Ovine, 63122 Ceyrat

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 277

Téléchargements

PDF: 982

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>