Articles

Performances zootechniques de la chèvre Créole allaitante de Guadeloupe. Bilan de 20 ans dans un élevage expérimental de l’INRA

Résumé

Dans la zone Caraïbe, les chèvres sont principalement élevées pour la viande en système allaitant. Peu de références bibliographiques portent sur la caractérisation des chèvres locales en milieu tropical. Cette étude présente une synthèse des performances zootechniques de la chèvre Créole allaitante en Guadeloupe dans un troupeau expérimental de l’INRA. Le troupeau est conduit toute l’année au pâturage de façon intensive (conduite de la reproduction, prophylaxie, fertilisation, irrigation, charge animale).


Les performances de reproduction ont été analysées à partir d’une banque de données portant sur 599 femelles ayant réalisé 1904 mise bas. La première mise bas intervient à 17,2+3,1 mois et l’intervalle moyen entre mise bas est de 8,5 mois. Le taux moyen de fertilité est souvent supérieur à 90 %. La taille moyenne de la portée est de 2,1 chevreaux par mise bas. Plus de 80 % des mise bas donnent des portées d’au moins 2 chevreaux nés vivants et 95 % des mise bas n’ont jamais eu de morts nés. La taille de la portée augmente régulièrement avec le rang de mise bas jusqu’à la 5ème, de 50 % depuis la première.


Les caractéristiques de la production laitière sont décrites à partir de 145 lactations estimées par la méthode ocytocine dans différents essais d’alimentation. La production laitière moyenne ajustée pour les principaux facteurs de variation est de 792+206 g/j. Les courbes de production présentent un pic de lactation précoce, en 2ème semaine de lactation, et de faible niveau : 550 et 1020 g/j pour les chèvres allaitant des simples et des doubles respectivement. Le taux butyreux moyen est de 5 %.


Les performances de croissance avant sevrage ont été analysées sur 6375 chevreaux. Les données présentées sont ajustées pour les principaux facteurs de variation du modèle : le sexe, la taille de la portée, le rang de mise bas, l’année et la saison de mise bas. Le taux de mortalité moyen est de 15,7 %. Les poids à la naissance et au sevrage (réalisé à un âge moyen de 82+15 j) sont de 1,73+0,34 kg et 7,75+1,76 kg respectivement. Ils varient selon la taille de la portée et le sexe : 15 % de différence entre les simples et les multiples et 10 à 8 % de variation entre mâles et femelles. Le gain moyen quotidien entre 10 et 30 jours (GMQ10-30) et le GMQ40-70 sont de 84,3 + 25,9 et 65,7 + 24,0 g/j respectivement.


Il apparaît que la chèvre Créole se classe parmi les meilleurs génotypes tropicaux à viande du fait de ses grandes capacités de reproduction, ses qualités maternelles et les niveaux de croissance présevrage observés.

Auteurs


G. ALEXANDRE

alexandre@inra.fr

Affiliation : INRA Unité de Recherches Zootechniques Antilles-Guyane, BP 515, 97165 Pointe-à-Pitre Cedex, Guadeloupe (FWI)

Pays : Guadeloupe


G. AUMONT

Affiliation : INRA Unité de Recherches Zootechniques Antilles-Guyane, BP 515, 97165 Pointe-à-Pitre Cedex, Guadeloupe (FWI)

Pays : Guadeloupe


J. FLEURY

Affiliation : INRA Unité de Recherches Zootechniques Antilles-Guyane, BP 515, 97165 Pointe-à-Pitre Cedex, Guadeloupe (FWI)

Pays : Guadeloupe


J.C. MAINAUD

Affiliation : INRA Unité de Recherches Zootechniques Antilles-Guyane, BP 515, 97165 Pointe-à-Pitre Cedex, Guadeloupe (FWI)

Pays : Guadeloupe


T. KANDASSAMY

Affiliation : INRA Unité de Recherches Zootechniques Antilles-Guyane, BP 515, 97165 Pointe-à-Pitre Cedex, Guadeloupe (FWI)

Pays : Guadeloupe

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 585

Téléchargements

PDF: 563

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>