Articles

Épidémiologie et leviers pour la maîtrise de la santé des troupeaux bovins laitiers : approche monographique pour sept maladies majeures

Résumé

Les décisions de gestion de la santé animale correspondent à un large éventail de situations et de problèmes. Illustrant ce constat, sept maladies majeures des troupeaux bovins laitiers sont examinées pour identifier les facteurs les plus courants limitant l’efficacité des plans de maîtrise ainsi que les perspectives d’amélioration de la maîtrise sur le terrain. Pour les infections intra-mammaires, la recherche vise à la mise au point de vaccins multivalents, le ciblage des vaches à traiter par les antibactériens, la méthodologie des interventions en ferme, et l’augmentation de la résistance innée par la sélection génomique. Pour les strongyloses gastro-intestinales, les recherches prioritaires s’orientent aussi vers les stratégies de traitement anthelminthique raisonné et ciblé, la voie génétique semblant moins prioritaire que chez les petits ruminants. La maîtrise de la maladie de Mortellaro, affection de l’appareil locomoteur, ne pourra plus recourir aux désinfectants classiquement utilisés dans les pédiluves et des approches alternatives sont nécessaires. La maîtrise de la fièvre Q est à rechercher par la vaccination de l’ensemble du troupeau sur plusieurs années et l’hygiène de la parturition. La paratuberculose pourrait à terme être maîtrisée par la sélection génomique, en raison de l’absence de traitement et de vaccin efficaces et de l’existence de bases génétiques de résistance/résilience prometteuses. La maîtrise de l’infection par le virus BVDV semble pouvoir être atteinte par des mesures sanitaires combinées ou non avec la vaccination. La quasi-éradication des sérotypes exotiques du virus de la fièvre catarrhale ovine pourrait être obtenue par la surveillance ciblée et la vaccination massive et rapide. Les spécificités de l’étiologie, de l’épidémiologie et des moyens de maîtrise des maladies étudiées n’autorisent guère de conclusions génériques.

Auteurs


H. SEEGERS

henri.seegers@inra.fr

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


N. BAREILLE

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


R. GUATTEO

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


A. JOLY

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


A. CHAUVIN

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


C. CHARTIER

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


S. NUSINOVICI

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


C. PEROZ

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


P. ROUSSEL

Affiliation : Institut de l’Elevage, BP 40706, F-44307 Nantes, France

Pays : France


F. BEAUDEAU

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


N. RAVINET

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


A. RELUN

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


A.F. TAUREL

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France


C. FOURICHON

Affiliation : INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 104

Téléchargements

PDF: 399