Résumé

L’ambition de cet article est de dresser un bilan environnemental de l’élevage de bovins pour la viande en France, aussi exhaustif que possible, à partir des données scientifiques et statistiques disponibles. Les impacts environnementaux abordés sont les émissions de gaz à effet de serre, la pollution de l’eau et des sols, l’utilisation des ressources naturelles (énergie, phosphore, eau), l’utilisation des terres et la biodiversité végétale et animale. Les méthodologies d’évaluation et les indicateurs utilisés sont justifiés et discutés. Lorsque l’unité d’expression est le kg de viande, l’essentiel des impacts environnementaux provient de l’atelier naisseur en raison de la longue phase d’élevage pour obtenir un broutard. Les résultats sont très différents lorsque les impacts sont calculés par unité de surface, que le stockage de carbone dans les prairies est pris en compte et que les impacts positifs de ces systèmes sur la biodiversité et sur le paysage sont intégrés à l’analyse. Bien qu’ayant des atouts pour aborder la transition agroécologique du fait de la part importante de prairies permanentes leur permettant de tirer avantage des régulations biologiques, les systèmes naisseurs sont cependant engagés depuis 20 ans dans un processus d’agrandissement au détriment de leur durabilité.

Auteurs


M. DOREAU

Affiliation : UMR1213 Herbivores, INRA, Vetagro Sup, 63122, Saint-Genès-Champanelle, France
Pays : France


A. FARRUGGIA

Affiliation : UMR1213 Herbivores, INRA, Vetagro Sup, 63122, Saint-Genès-Champanelle, France
Pays : France

anne.farruggia@inra.fr

P. VEYSSET

Affiliation : UMR1213 Herbivores, INRA, Vetagro Sup, 63122, Saint-Genès-Champanelle, France
Pays : France

Pièces jointes

Statistiques de l'article

Vues: 17

Téléchargements

PDF: 9