Articles

Dossier : Quel avenir pour les filières animales ? Avant-propos

Résumé

Dans le cadre d’une journée d’animation scientifique, le Département Elevage et Nutrition des Animaux de l’INRA a organisé le 25 mars 2003 à l’INAPG une conférence-débat sur l’avenir des filières animales. Dans un contexte de réorganisation du dispositif scientifique de l’INRA, l’objectif était à la fois de sensibiliser les chercheurs aux perspectives et à l’avenir des filières animales, et de les inciter à mieux tenir compte du contexte macro-économique, des politiques agricoles, de la consommation de produits animaux et des attentes citoyennes dans l’élaboration de leurs problématiques de recherche. L’excellence scientifique que l’on est en droit d’attendre des recherches entreprises à l’INRA ne prend en effet tout son sens que si les travaux et les résultats sont régulièrement positionnés par rapport aux évolutions du contexte économique et sociétal.


De fait, si la prise en compte de la dynamique propre des recherches, de l’évolution du contexte scientifique et des orientations de l’INRA, voire des attentes de la société est bien présente dans la définition des programmes de recherche en nutrition et élevage, cela est beaucoup moins vrai du contexte macro-économique et des politiques agricoles. La mise en perspective socio-économique semble d’autant plus justifiée que l’on rentre aujourd’hui dans une nouvelle dynamique des systèmes de production, placée sous le signe de l’innovation, de la multi-fonctionnalité, de la durabilité, de la qualité et de la sécurisation des aliments produits. Ces enjeux ouvrent de nouvelles pistes de recherche ne pouvant être abordées valablement que si l’on est capables d’articuler des domaines scientifiques actuellement éloignés, allant de la zootechnie à l’étude des risques alimentaires, en passant par l’économie des circuits marchands ou l’analyse du comportement des consommateurs.


Le programme de cette journée a été construit dans cet esprit, associant un bref tour d’horizon de ces différents éléments du contexte et un éclairage spécifique sur les principales filières. Dix conférenciers se sont succédés au cours de cette journée. A l’exception de G. Bories (INRA) sur le thème ’Risques alimentaires et réglementation en alimentation animale’ et de J.C. Guesdon (Institut de l’Elevage) sur le thème ’Economie et avenir des filières bovines, ovines et caprines’, les intervenants ont rédigé des textes synthétiques qui sont rassemblés dans ce dossier très dense et très documenté. Par ailleurs, deux textes permettant de compléter les informations diffusées le jour du séminaire ont depuis été proposés par V. Chatellier, H. Guyomard et K. Lebris sur ’La production et les échanges de viande bovine dans le monde et dans l’Union Européenne’ et ’La consommation de viande bovine dans le monde et dans l’Union Européenne : évolutions récentes et perspectives’. Ils sont présentés à la fin de ce dossier.


Cette journée de réflexion a été l’occasion de discussions et d’échanges animés. Le mérite en revient à la qualité des interventions et du questionnement, mais aussi au dynamisme et à la passion du modérateur sollicité à cette occasion, le Professeur Julien Coléou. Il avait accepté cette tâche avec le professionnalisme qu’on lui connaissait. Tout au long de la journée, il a impressionné par sa passion du débat et de l’enseignement, son regard critique, lucide, mais aussi rassurant sur l’avenir. A ma demande, il avait préparé une conclusion générale pleine de bon sens, d’humour et de réflexion scientifique. Il n’a malheureusement pas eu le temps de nous la transmettre sous la forme d’un texte diffusable avant de disparaître l’été dernier. Sa contribution n’est donc pas là pour conclure ce dossier dont la diffusion est aussi l’occasion de lui rendre un dernier hommage.


Bonne lecture.

Auteurs


P. HERPIN

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 41

Téléchargements

PDF: 10