Articles

La sélection génétique pour la maîtrise des strongyloses gastro-intestinales des petits ruminants

Résumé

La durabilité des systèmes d'élevage tropicaux et tempérés extensifs est à rechercher dans l'équilibre entre le milieu et les productions, animales et végétales. Ainsi, il est judicieux de choisir les animaux pour leur adaptation aux contraintes du milieu, plutôt que de chercher à les en soustraire. Dans ce contexte, les strongyloses gastro-intestinales représentent une contrainte pathologique majeure des petits ruminants, particulièrement en zone tropicale humide. Depuis quelques années, la stratégie d'éradication des parasites a évolué vers une logique de manipulation des équilibres hôtes-parasites dans les systèmes pâturés par combinaison de diverses stratégies. La résistance génétique aux strongles gastro-intestinaux s'inscrit dans cette nouvelle démarche et y tient un rôle majeur. L'objectif de cette synthèse est de souligner les apports de la génétique et de la génomique à la compréhension et à l'exploitation de différences entre individus pour la résistance aux strongyloses gastro-intestinales. Les races locales se révèlent dans la plupart des cas les plus résistantes et les plus productives dans leur milieu. Que ce soit chez des races de milieu tropical ou tempéré, une variabilité génétique intra-race a pu être observée chez les ovins et les caprins. Des critères de résistance exploitables en sélection sont connus chez les ovins comme chez les caprins avec un contrôle génétique comparable. Enfin, la composante immunitaire (complexe majeur d'histocompatibilité notamment) de la résistance est clairement impliquée dans les mécanismes. Cependant, du fait de comportements alimentaires différents, les mécanismes sous jacents pourraient être plus simples et moins efficients chez les caprins. L'information génomique s'accumule mais reste encore difficilement valorisable par les professionnels.

Auteurs


C. DE LA CHEVROTIÈRE

Affiliation : INRA, UR143, Recherches Zootechniques, Domaine Duclos, Prise d’eau, F-97170 Petit-Bourg

Pays : France


C. MORENO

Affiliation : INRA, UR631 Amélioration Génétique des Animaux, F-31326 Castanet-Tolosan, France

Pays : France


P. JAQUIET

Affiliation : UMR INRA/DGER1225, Interactions Hôtes-Agents Pathogènes, École Nationale Vétérinaire, 23, Chemin des Capelles, F-31076 Toulouse, France

Pays : France


N. MANDONNET

nathalie.mandonnet@inra.fr

Affiliation : INRA, UR143, Recherches Zootechniques, Domaine Duclos, Prise d’eau, F-97170 Petit-Bourg, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 396

Téléchargements

PDF: 246

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice