Articles

Quel est l’impact économique d’une mauvaise fertilité chez la vache laitière ?

Résumé

L’importance économique de la fertilité chez la vache laitière est estimée par modélisation. La fertilité est mesurée par le taux de conception moyen de l’élevage. Un modèle est tout d’abord construit pour déterminer l’espérance de revenu prévisionnel d’une vache, conditionnellement au taux de conception moyen de l’élevage. Cette espérance est maximisée par programmation dynamique, méthode permettant d’optimiser la conduite du troupeau. Le coût marginal d’une baisse du taux de conception est ensuite estimé par la différence entre les espérances de revenu prévisionnel d’une génisse prête à mettre bas, rapportée à la différence entre les taux de conception correspondants. L’estimation obtenue est minimale et n’inclut pas l’effet d’une éventuelle conduite non optimale. Elle est globale et intègre toutes les conséquences de la baisse de fertilité sur le taux de réforme, sur les lactations en cours et futures, ainsi que les frais immédiats. Le coût marginal ainsi déterminé est assez stable et ne dépend que de deux types de paramètres : il diminue lorsque la fertilité moyenne de la population augmente ou lorsque les conditions de renouvellement sont plus favorables (valeur à la réforme élevée, valeur d’une génisse de renouvellement faible). Dans les conditions françaises actuelles, la valeur de 1 point de taux de conception est comprise entre 10 et 20 FF par vache et par an selon ces paramètres.

Auteurs


D. BOICHARD

didier.boichard@inra.fr

Affiliation : INRA Jouy, Station de Génétique quantitative et appliquée, 78350 Jouy-en-Josas

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 74

Téléchargements

PDF: 61