Références

Résumé

L’utilisation de marqueurs génétiques polymorphes en amélioration génétique des animaux est discutée dans deux situations : dans une population issue du croisement entre deux races bien différenciées, ou dans le cadre d’une sélection intra-familiale. En général, il y aurait peu de gain à espérer par rapport à la sélection sur performances pour des caractères d’héritabilité assez élevée et faciles à mesurer. En revanche cette forme de sélection semble indiquée dans les cas suivants : sélection précoce des candidats à la reproduction, optimisation de l’introgression d’un gène marqueur, contrôle de caractères faiblement héritables ou difficiles à mesurer. Dans le cas d’une sélection intra-familiale il semble que la combinaison d’une sélection sur performances avec une sélection sur marqueurs ne soit efficace que si un très petit nombre de marqueurs (un à trois) sont simultanément pris en compte. Dans tous les cas, les effectifs d’animaux à mesurer ou à typer demeurent du même ordre de grandeur que ceux nécessités par les contrôles sur performances habituels.
 

Auteurs


C. CHEVALET

Affiliation : INRA Laboratoire de Génétique cellulaire, BP 27, 31326 Castanet-Tolosan Cedex
Pays : France

chevalet@inra.fr

D. BOICHARD

Affiliation : INRA Station de Génétique quantitative et appliquée, 78352 Jouy-en-Josas Cedex
Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 14

Téléchargements

PDF: 1