Références

Résumé

Cet article présente l’état actuel de la production de fibres textiles animales en France : le mohair produit par la chèvre angora, l’angora produit par le lapin angora, et la laine produite par le mouton et considérée comme un sous-produit de l’élevage ovin. Chez la chèvre angora, dont la toison est normalement composée d’un seul type de fibres non médullées, et chez le mouton dont la composition de la toison est très diversifiée selon les races, les paramètres zootechniques de la production de fibres sont la quantité individuelle de poils produit, la finesse et la longueur des fibres, et la pureté de la toison (rendement au lavage, taux de fibres médullées grossières, matières végétales). Chez le lapin angora, dont la toison est composée de 3 types de fibres médullées, les paramètres zootechniques de la production d’angora sont le poids de toison, la composition (poil jarreux, poil laineux) et la dureté de la toison, et la longueur des différents types de fibres. Certains critères de qualité font l’objet de mesures objectives normalisées (finesse, longueur), d’autres doivent être précisés (dureté, taux de jarres). Chez la chèvre angora et le lapin angora, la mise en place du contrôle de performances en ferme avec mesures de critères de qualité des toisons et la conduite de travaux expérimentaux en station permettent d’appréhender les composantes et les facteurs de variations de la production et de créer des génotypes particuliers dans le cadre d’une collaboration avec les éleveurs allant du simple appui technique au programme collectif d’amélioration génétique.

Auteurs


D. ALLAIN

Affiliation : INRA Station d’Amélioration Génétique des Animaux, BP 27 31326 Castanet-Tolosan Cedex
Pays : France

allain@inra.fr

R.G. THÉBAULT

Affiliation : INRA Domaine du Magneraud, BP 52, 17700 Surgères
Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 14

Téléchargements

PDF: 3