Références

Résumé

La conduite de la plupart des troupeaux de vaches allaitantes, basée sur l’utilisation de l’herbe pâturée ou conservée, est déjà extensive. Modifier la date de vêlage permet d’adapter la conduite du troupeau aux ressources fourragères. Lorsque la production d’herbe est suffisante pour satisfaire les besoins alimentaires du couple vache-veau, faire vêler les vaches au début de la période de végétation accroît la part de l’herbe pâturée dans l’alimentation du troupeau et limite ainsi les besoins en fourrages récoltés. Inversement, si la production des prairies est insuffisante, les vaches peuvent vêler pendant l’hivernage et être taries au pâturage. Leurs performances de reproduction sont alors préservées. Dans ces conditions plus difficiles, la durée de lactation peut être raccourcie, ce qui dissocie les besoins de la mère et du jeune. Les troupeaux de bovins allaitants peuvent contribuer à l’entretien des espaces herbagers avec des ajustements de la conduite du pâturage, par exemple en allongeant la durée de pâturage au-delà de la période de végétation active. Une augmentation du chargement à certaines périodes clés limite l’extension de végétations indésirables. Les races adaptées aux conditions extensives se caractérisent par leurs bonnes aptitudes maternelles et leur aptitude à mobiliser puis reconstituer leurs réserves corporelles et à ingérer des fourrages grossiers.

Auteurs


P. D’HOUR

Affiliation : INRA Laboratoire Adaptation des Herbivores aux Milieux, Theix 63122 St Genès Champanelle, France
Pays : France

d'hour@inra.fr

R. REVILLA

Affiliation : S.I.A-D.G.A. Unidad de Tecnologia Animale, Apdo 727, 5080 Zaragoza, Spania
Pays : Espagne


I.A. WRIGHT

Affiliation : Macaulay Land Use Research Institute, Craigiebuckler, Aberdeen, AB15 8QH, UK
Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 52

Téléchargements

PDF: 13