Articles

Insémination artificielle et production laitière bovine : répercussions d’une biotechnologie sur une filière de production

Résumé




L’insémination artificielle à partir du sperme congelé de taureau est une des plus anciennes biotechnologies, apparue dans les années 40. Elle a induit des modifications profondes dans les pratiques et les structures de la filière bovine laitière. L’article en fait un recensement, en allant des plus immédiates aux plus indirectes. Elles vont de la création de marges liées à la disparition des taureaux de l’exploitation jusqu’à l’intégration de l’éleveur dans un réseau de relations professionnelles. Il devient ainsi un acteur et le bénéficiaire d’une sélection collective particulièrement efficace. Mais ce canal ouvre au-delà la voie à la pénétration du progrès technique et à la prise en charge des intérêts collectifs. On essaie de démontrer que ce ne sont pas forcément les conséquences les plus directes qui ont été les plus importantes, concluant qu’il est sans doute bien difficile de prévoir l’impact de biotechnologies récentes.





Auteurs


J. MALLARD

mallard@ensar.fr

Affiliation : ENSAR Laboratoire de Génétique, 65 rue de St Brieuc, 35000 Rennes

Pays : France


J.C. MOCQUOT

Affiliation : Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75012 Paris

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 66

Téléchargements

PDF: 320