Références

Résumé

Deux essais ont été conduits afin d’étudier l’intérêt de l’incorporation de 3 kg de luzerne déshydratée (18 % de MAT) dans des régimes à base d’ensilage de maïs et d’ensilage d’herbe complétés par du tourteau de soja. Des vaches laitières multipares (27 Montbéliardes et 27 Holstein) ont reçu des rations complètes durant les 15 premières semaines de lactation. En moyenne les apports énergétiques ont été de 0,91 UFL et de 90 g PDI par kg de matière sèche distribuée. L’utilisation de 3 kg de luzerne déshydratée a permis de diminuer les quantités de tourteau de soja tout en maintenant les mêmes niveaux d’apports énergétiques et azotés. La ration luzerne a entraîné une plus forte ingestion (+ 2,3 kg MS) sans modification de la production laitière (31,1 kg /j) ni du taux butyreux du lait (43,0 g/kg). En revanche, le taux protéique a augmenté (32,3 vs 31,2 g/kg ; P<0,05), sans modification du taux de caséines. La consommation de la luzerne a été très variable selon les vaches et en fonction du temps. L’azote excrété a été plus important dans le lot consommant de la luzerne (372 vs 321 g N/j ; P<0,001) en liaison avec l’ingestion plus importante du régime Luzerne. Au cours du début de lactation, les variations de poids et d’état corporel n’ont pas été influencées par le type de ration. Bien que le faible nombre d’animaux ne permette pas de conclure, il semble que l’apport de luzerne limite les risques de mammite.

Auteurs


V. THÉNARD

Affiliation : INRA, Station SAD, Domaine du Joly, 88501 Mirecourt Cedex
Pays : France

thenard@inra.fr

M. MAURIÈS

Affiliation : SNDF, 14 rue Armand Moisant 75015 Paris
Pays : France


J.M. TROMMENSCHLAGER

Affiliation : INRA, Station SAD, Domaine du Joly, 88501 Mirecourt Cedex
Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 36

Téléchargements

PDF: 14