Articles

L’élevage contemporain en question : demande sociale, préférences des consommateurs ou interrogations citoyennes ?

Résumé

L’article s’ouvre sur une critique de la notion de ’demande sociale’ (une ’demande’ qui justifierait de se préoccuper du bien-être des animaux et de l’environnement des élevages) : on ne sait jamais qui l’exprime ni comment. Il faut admettre que seule l’économie en propose une définition rigoureuse - à savoir une demande validée par le marché. Mais la démarche qui revient à évaluer le bénéfice que procure aux individus la consommation d’animaux ayant vécu heureux dans des élevages soucieux de la qualité de leur environnement pose, de fait, une question de justice : est-il juste que ce soit au consommateur de payer pour que les élevages polluent moins et que les animaux souffrent moins ? A l’issue de ces deux critiques, l’auteur propose d’interpréter le malaise social qui se manifeste sous de multiples formes au sujet de l’élevage contemporain comme l’expression de deux questions éthiques. La première concerne le sort des animaux : jusqu’où a-t-on le droit d’instrumentaliser des animaux dès lors que l’on reconnaît en eux des êtres sensibles ? La seconde concerne la responsabilité des éleveurs : dans quelle mesure sont-ils responsables des effets non intentionnels de leur activité, lorsque ces effets nocifs (pollutions) sont connus ? Ces questions sont celles dont doivent débattre et se saisir les individus en tant que citoyens.

Auteurs


R. LARRERE

larrere@inra.fr

Affiliation : INRA, Unité Transformations sociales et politiques liées au vivant, 65 bd de Brandebourg, 94205 Ivry-sur-Seine cedex

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 104

Téléchargements

PDF: 46