Articles

Domestication et amélioration génétique des cheptels piscicoles français dans le cadre du SYSAAF

Résumé

Depuis 1991, des entreprises françaises sélectionnent la truite arc-en-ciel, la truite fario, le bar, la daurade et le turbot. Les éleveurs ont développé une expertise collective en matière de génétique quantitative, de contrôle de parenté assisté par empreintes génétiques, de monosexage, d’induction hormonale de la ponte, de triploïdisation et de conservation et congélation des gamètes, dans le cadre du Syndicat des Sélectionneurs Avicoles et Aquacoles Français (SYSAAF). Cette domestication s’appuie sur le transfert de la procédure de sélection sur la croissance PROSPER, élaborée par l’INRA, complétée de critères de sélection sur la qualité des carcasses (teneur en lipides des filets, rendement à l’éviscération) et d’une reproduction généalogique assistée par empreintes génétiques. L’amélioration des carcasses et de la chair est aussi réalisée par monosexage et triploïdisation. Depuis 2000, le transfert de la congélation du sperme est effectif. En 2003, entre 80 % et 100 % de la production française bénéficie de juvéniles provenant de programmes de sélection.

Auteurs


P. HAFFRAY

haffray@inra.fr

Affiliation : SYSAAF, Station SCRIBE, INRA, Campus de Beaulieu, F-35042 Rennes

Pays : France


C. PINCENT

Affiliation : SYSAAF, Station SCRIBE, INRA, Campus de Beaulieu, F-35042 Rennes

Pays : France


P. RAULT

Affiliation : SYSAAF, Station de Recherches Avicoles, INRA, F-37380 Nouzilly

Pays : France


B. COUDURIER

Affiliation : SYSAAF, Station de Recherches Avicoles, INRA, F-37380 Nouzilly

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 123

Téléchargements

PDF: 343