Articles

Utilisation des huiles essentielles en alimentation des volailles. 1. Performances de croissance et règlementation

Résumé

L’interdiction des antibiotiques comme facteur de croissance en élevage a dynamisé la recherche d’alternatives comme les extraits végétaux et en particulier les huiles essentielles. En aviculture, les huiles essentielles de thym, origan et romarin sont les plus étudiées. Leur composition en principes actifs est très variable, entraînant certainement une grande variabilité des réponses zootechniques. L’huile essentielle de thym semble favoriser le gain de poids, en particulier chez le poulet. Celle d’origan améliore l’indice de consommation et la vitesse de croissance chez le poulet de chair, et le taux de ponte et l’indice de consommation chez la poule pondeuse. Celle du romarin améliore aussi l’indice de consommation chez le poulet. Cependant, utilisées à forte dose, les huiles essentielles peuvent exercer des effets contraires. Toutefois, la consommation d’huiles essentielles aux doses utilisées (moins de 0,5 mg par kg de poids vif) ne dépasse pas le seuil de toxicité pour l’animal ou pour le consommateur.

Auteurs


F. ALLEMAN

fabien.alleman@purpan.fr

Affiliation : Ecole d’Ingénieurs de Purpan, 75 voie du TOEC, F-31076 Toulouse, France

Pays : France


I. GABRIEL

Affiliation : INRA, UR83 Recherches Avicoles, F-37380 Nouzilly, France

Pays : France


V. DUFOURCQ

Affiliation : Ecole d’Ingénieurs de Purpan, 75 voie du TOEC, F-31076 Toulouse, France

Pays : France


F. PERRIN

Affiliation : Ecole d’Ingénieurs de Purpan, 75 voie du TOEC, F-31076 Toulouse, France

Pays : France


J.F. GABARROU

Affiliation : Ecole d’Ingénieurs de Purpan, 75 voie du TOEC, F-31076 Toulouse, France

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 925

Téléchargements

PDF: 805