Articles

Physiologie du développement du tissu osseux

Résumé

Le tissu osseux est un tissu conjonctif qui a la particularité de se minéraliser. Ceci confère à l’os ses propriétés de banque minérale et de soutien mécanique de l’organisme. De son bon développement dépend celui de tous les autres tissus. Il est ainsi mis en place très tôt au cours de la période foetale et reste sous étroit contrôle, notamment endocrinien (GH et IGF-1), pendant toute la croissance mais aussi chez l’adulte dont le tissu osseux est le siège d’un remodelage permanent. La physiologie du développement du tissu osseux est bien connue, en particulier lorsqu’elle concerne l’ostéogenèse et la croissance des os longs. Le cartilage de conjugaison est le principal responsable de la croissance en longueur d’un os long, puisqu’il est le siège de la prolifération des chondrocytes ainsi que de l’ossification endochondrale, mécanisme par lequel le cartilage est transformé en os. La minéralisation de cet os néoformé constitue alors le stade ultime du développement du tissu osseux : elle se caractérise par la précipitation de cristaux d’hydroxyapatite au sein d’une matrice organique riche en collagène de type I. Des méthodes d’évaluation de plus en plus spécifiques (histomorphométrie et dosage sérique de l’ostéocalcine) peuvent être utilisées pour apprécier l’effet des principaux facteurs de variation de la croissance osseuse ; une meilleure connaissance de ces derniers permet d’envisager la possibilité de pouvoir agir directement sur l’os.
 

Auteurs


P. PASTOUREAU

pastoureau@inra.fr

Affiliation : INRA Laboratoire de la Croissance et des Métabolismes des Herbivores, Theix, 63122 Saint-Genès-Champanelle Adresse actuelle : Institut de Recherches Servier, 11, rue des Moulineaux, 92150 Suresnes

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 1976

Téléchargements

PDF: 736