Références

Résumé

Pour étudier la génétique du cheval de course ou de concours le premier problème qui se pose est une mesure objective de leur performance. Celle-ci n’est pas mesurable directement par un critère physique objectif. On en est donc réduit à n’étudier que le résultat des épreuves constitué par les classements des chevaux entre eux. Chaque cheval réalise une performance physique non mesurable et c’est la hiérarchie de ces performances qui donnent la seule observation possible : le classement. Selon la valeur génétique des chevaux et la valeur des effets de milieu chaque classement a une certaine probabilité de réalisation. En maximisant les probabilités de réalisation de toutes les épreuves on obtient une estimation des valeurs génétiques et des effets de milieu.

Auteurs


A. TAVERNIER

Affiliation : Service des haras, des courses et de l’équitation, 14 avenue de la Grande Armée 75017 Paris INRA Station de Génétique quantitative et appliquée, 78352 Jouy-en-Josas Cedex
Pays : France

tavernier@inra.fr

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 13

Téléchargements

PDF: 1