Références

Résumé

Les hypothèses classiques du modèle simple d’évaluation génétique, à savoir normalité des effets génétiques, distributions normales, identiques et indépendantes, des résiduelles, indépendance des effets génétiques et des résiduelles, sont rappelées. Ces hypothèses peuvent être mises en défaut par des considérations zootechniques et génétiques concernant les phénomènes biologiques sous-jacents. Il est alors nécessaire d’adapter ce modèle simple. Le propos est illustré par deux exemples :
- répétition des performances et nécessité de passer à un modèle multicaractère,
- effets maternels et nécessité d’inclure ces effets sous une forme particulière dans le modèle. Le modèle avec effets maternels et l’interprétation des résultats qu’il fournit sont plus spécialement développés. On rappelle enfin l’équilibre à trouver entre rigueur et simplicité dans l’élaboration d’un modèle : les meilleurs modèles ne sont pas les plus compliqués.

Auteurs


D. LALOË

Affiliation : INRA Station de Génétique quantitative et appliquée, 78352 Jouy-en-Josas Cedex
Pays : France

laloe@inra.fr

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 15

Téléchargements

PDF: 2