Articles

Facteurs de variation génétiques de la prise alimentaire chez le porc en croissance : le point des connaissances

Résumé

L’objectif de cet article est d’examiner les différents facteurs génétiques qui influencent la prise alimentaire, avant d’étudier la possibilité d’inclure un critère de comportement alimentaire dans les objectifs de sélection. Le type génétique peut entraîner des variations importantes (10 à 20%) du niveau de consommation et influencer les caractéristiques (fréquence, taille, durée) des repas. Les valeurs d’hétérosis pour la consommation moyenne journalière (5 à 10% de la moyenne parentale) sont du même ordre de grandeur que celles rapportées pour la vitesse de croissance ou l’efficacité alimentaire. Les écarts de consommation entre les trois génotypes pour le gène Hal varient entre 5 et 15%. La moyenne des estimées pour l’héritabilité de la consommation alimentaire en conditions réelles d’alimentation ad libitum est 0,32. Les corrélations génétiques moyennes entre la consommation moyenne journalière d’une part, le gain moyen quotidien, l’indice de consommation et le taux de muscle d’autre part, sont respectivement de l’ordre de 0,75, 0,40 et -0,45. Les répercussions économiques éventuelles de la prise en compte de l’appétit dans les objectifs de sélection sont discutées sur la base de ces paramètres génétiques moyens.

Auteurs


F. LABROUE

labroue@inra.fr

Affiliation : INRA Station de Génétique quantitative et appliquée, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

##plugins.generic.statArticle.title##

Vues: 215

Téléchargements

PDF: 48